S e x s e x s e x x

À la recherche patience

Simplicité femme célibataire de 54 ans cherche homme pour rencontre sérieuse Salut, Je cherche un homme sérieux, désireux de bâtir une relation basée sur le respect et la communication. Je suis une femme simple, sincère et authentique. J'aime les activités culturelles telles que visiter des musées, regarder des films et des documentaires, écouter de la musique ou chanter

Des conseils pour violeurs

Vos commentaires Rencontre chrétienne au Canada Vouliez-vous dire user domain. Je les comprends et je les accepte. J'accepte également de recevoir des bulletins d'information électroniques, des mises à jour de solde, des notifications et des communications d'autres profils, envoyés par celibatairechretien. Gratuit chrétiennes gratuites, maintenant!

Haine contre les « Chads » et les « Stacys »

Voici le message posté sur Facebook avec Alek Minassian, l'auteur présumé de l'attaque de Toronto. Ce lundi 23 aurore, ce canadien de 25 ans, au volant d'une camionnette, a foncé volontairement dans la foule dans une voie de la ville. Le drame a fait 10 morts et 14 blessés. Depuis, le suspect a été accuser pour meurtres avec préméditation et l'enquête avance. Effectivement, Alek Minassian se réfère au mouvement des Incels. Le fin incel est issu de l'abréviation anglophone pour involontairement célibataires et désigne des individus généralement des hommes animés avec un mépris, voire une haine, des femmes. Ce sont souvent des individu frustrés, qui accusent les femmes d'être responsables de leur insatisfaction sexuelle.

Dites-en plus sur vous !

Unique homme dépose des fleurs, le 24 avril , sur un mémorial rendant hommage aux victimes de l'attaque à la voiture bélier de Toronto Canada , qui a fait 10 morts la veille. Pourtant, les premiers éléments de l'enquête suggèrent un tout différent scénario. Le chauffeur du véhicule, Alek Minassian, arrêté sur place et accuser mardi, n'était pas connu des aide de renseignement. Franceinfo vous explique pourquoi cette piste est prise au grave. Une référence à un mouvement, poindre sur internet, d'hommes jugeant les femmes responsables de leur célibat prolongé. Alors d'une conférence de presse, mardi, l'enquêteur Graham Gibson a assuré n'avoir aucune preuve formelle que le tueur visait les femmes. La possible misogynie du tueur n'est pas pour autant la seule piste.