1. La vie de couple durant la pandémie

Rencontres pour tomber en attendre

Alors que le gouvernement a annoncé lundi 16 mars un confinement d'au moins quinze joursla période est peu propice aux échanges de fluides, sous peine de s'exposer à une fatale projection buccale de gouttelettes qui propagerait le virus. Ça fait trop bizarre. On dirait un rendez-vous pro. L'avantage, c'est que je n'ai pas à choisir entre la mort et la bise. Je propose qu'on se fasse la bise dos contre dos, nuque contre nuque. Héléna, 32 ans, a revu ses plans et proposé à son date de passer le week-end chez elle, tout en respectant la distance de sécurité d'un mètre. Finalement, on a quand même couché ensemble en faisant très attention.

Diana L. 30 ans chef de projet

Created with Sketch. Lucie Julien Faimali Le HuffPost a suivi 3 hommes célibataires qui ont continué à utiliser les applications de rencontre pendant le réclusion. De la première semaine de réclusion à la dernièreLe HuffPost a continu trois célibataires. Michael, 38 ans, aide à tout pour rompre avec sa solitude, Brahim, 35 ans, un goutte blasé et Yohan, 46 ans, unique électron libre sans attache. Leurs prénoms ont été changés. Mais tous nous ont fait part de leurs expériences et ressentis pendant cette période exceptionnelle. Mais la RATP est en charger, et il fait froid. Puis le coronavirus a commencé à faire langage de lui, un peu plus chacun les jours. Leurs conversations deviennent avec plus en plus rares, il pas sait pas pourquoi.

Le marché de l’âme sœur pèse plus de 120 millions d’euros

Retracer de couple, séparations, romance, célibat, dating, sexualité : comment vivez-vous la position de votre côté? On peut révéler des côtés de l'autre qu'on pas suspectait pas, pour le meilleur alors pour le pire. Les médias alentour du monde rapportent qu' en Brocante, durant la quarantaine, de nombreux couples on choisi de divorcer. Faut-il s'en étonner? Après tout, on sait depuis longtemps que que de nombreux couples sont destinés à la séparation.